Accueil > Soins animaux > Tétanos chez le chat : causes, symptômes, traitements, prévention et mutuelle

Tétanos chez le chat : causes, symptômes, traitements, prévention et mutuelle

Qu’est-ce que c’est ?

Le chat contracte le tétanos suite à la pénétration d’une spore dans son organisme, par une blessure par exemple. Cette pathologie du chat est causée par une bactérie appelée Clostridium tetani. Cette dernière produit deux toxines, qui sont : 

  • La tétanospamine qui entrave le bon fonctionnement de certains neurotransmetteurs. Elle entraîne également des troubles musculaires.
  • La tétanolysine qui détruit les tissus adjacents et favorise le développement de la maladie.

Il est à noter que, contrairement chez l’homme et le cheval, le tétanos est très rare chez le chat. Le chat présente 10 fois plus de résistance à cette affection que le chien.

 

Les signes cliniques du tétanos du chat

Les muscles d’un chat atteint de tétanos se contractent régulièrement de manière involontaire et soutenue. Ces contractions commencent sur les zones proches de la plaie par laquelle les bactéries sont entrées. Cependant, les signes faciaux sont les plus révélateurs : 

  • Le trismus : les muscles de la mâchoire du chat se contractent involontairement, limitant l’ouverture de sa gueule.
  • La dysphagie : le chat ressent des douleurs à chaque déglutition.
  • La protrusion de la membrane nictitante : la membrane nictitante du chat atteint de tétanos est poussée en avant.
  • L’énophtalmie : l’œil du chat malade s’enfonce de façon anormale dans sa cavité oculaire.
  • L’excès de salivation.

Un tétanos généralisé est, de son côté, caractérisé par l’ascendance de la toxine suivant l’axone. À titre d’information, ce dernier désigne la partie prolongeant le neurone qui assure la transmission de l’influx nerveux. De ce fait, le tétanos généralisé peut se manifester par une contraction de l’ensemble des muscles. Il arrive parfois que le chat boite ou ait une queue relevée anormalement.

Chez les chats, de nombreux cas de tétanos évoluent en seulement quatre jours en décubitus latéral et des séquelles musculaires très sévères. D’autres troubles de l’organisme peuvent apparaître (troubles urinaires, problèmes cardiaques, hypertension ou hypotension, etc.).

Sans traitement adapté, un tétanos du chat peut finir par une paralysie respiratoire mortelle et/ou un arrêt cardiaque.

 

Le diagnostic du tétanos du chat

Pour diagnostiquer le tétanos du chat, il faut tenir compte des symptômes cliniques. Les antécédents de l’animal y jouent également un rôle crucial. Ces informations peuvent amener un vétérinaire à suspecter le tétanos.

Mais pour un diagnostic plus aiguisé, quelques examens et analyses s’avèrent être pertinents. Ces derniers comprennent : 

  • Une analyse sanguine qui permet la confirmation des troubles musculaires.
  • Une analyse du liquide cérébro-spinal ou LCS
  • Un examen électrodiagnostic ou EMG est efficace pour s’assurer d’une éventuelle tétanie musculaire.

 

Le traitement du tétanos chez le chat

En principe, le traitement du tétanos du chat est composé de trois phases :

 

La neutralisation des toxines

Dans cette première phase, il faut éliminer les toxines grâce à un sérum antitétanique. Précisons que l’administration de ce dernier ne garantit pas la guérison du chat malade. En effet, l’arrêt de l’évolution de la maladie et l’amélioration de l’espérance de vie de l’animal ne sont pas assurés.

 

La destruction des bactéries

En détruisant les bactéries responsables du tétanos présentes dans l’organisme du chat, on arrête la production des toxines. Cette étape comprend le nettoyage des plaies et la prise ou l’administration d’antibiotiques. Ne consulter qu’un seul vétérinaire lors du traitement est vivement recommandé.

 

L’atténuation des symptômes de la maladie

Pour limiter certaines manifestations cliniques, comme les spasmes par exemple, il faut éviter au chat malade toute forme d’excitation sensorielle. Effectivement, celui-ci doit être placé dans l’obscurité pour être calme. Il arrive parfois qu’un vétérinaire prescrive un tranquillisant, comme des myorelaxants, voire une anesthésie générale.

En cas de tétanos généralisé, prévoir des soins intensifs permet d’augmenter l’espérance de vie de l’animal. Il peut s’agir : 

  • D’une mise en place de sonde nasotrachéale pour une paralysie laryngée,
  • De l’utilisation d’une sonde de gastrotomie,
  • Des soins de décubitus prolongé.

Sachez qu’un chat atteint de tétanos est soumis à nombreux risques comme la bronchopneumonie causée par une mauvaise déglutition.

 

Les préventions du tétanos du chat

Malheureusement, le vaccin contre le tétanos du chat n’existe pas. De ce fait, tous les chats, peu importe leur âge et leur race, peuvent être atteints de cette maladie à tout moment. Le meilleur moyen d’éviter le tétanos à votre chat est le nettoyage minutieux des plaies à l’aide de l’eau oxygénée. Cela permet d’éliminer les risques de contamination des bactéries qui se développent en anaérobie.

 

Quelques bonnes raisons de souscrire une mutuelle chez Santors

Comme pour les autres animaux de compagnie, un chat peut être victime d’un accident à tout moment. De plus, les maladies que peut contracter votre boule de poils sont nombreuses. D’où l’importance de souscrire une mutuelle santé pour chat.

La souscription à une mutuelle santé pour chat est avant tout économique. Grâce aux remboursements et aux prises en charge, on peut offrir à son chat tous les soins dont il a besoin. Au cours de sa vie, un chat est exposé à toute une liste de problèmes vétérinaires. Sachez que les frais vétérinaires peuvent aller jusqu’à des milliers d’euros au cours d’une année.

Les analyses médicales et les examens nécessaires pour diagnostiquer une pathologie chez un chat sont parfois chers. Les vaccins coûtent environ 40 €. Pour une castration, il faut prévoir un budget de 60 € et un peu plus pour la stérilisation d’une chatte. Souscrire une mutuelle santé permet alors de réduire les dépenses.

Chez Santors, vous avez à votre disposition quatre forfaits pour assurer votre chat :

 

La formule VITALE

Avec une cotisation de 11 €/mois, la formule VITALE couvre à 100 % des frais chirurgicaux (soins et honoraires inclus). Une assistance allant jusqu’à 150 € concernant le service téléphonique (conseils, informations…) est offerte aux abonnés. D’autres avantages sont à découvrir sur le site de la mutuelle.

 

La formule FONDAMENTALE

Ce forfait rembourse 3 % des frais médicaux courants tels que les consultations, les soins et les visites. L’assistance prise en charge est à hauteur de 300 € (service téléphonique, demande d’informations, conseils, incinération, etc.). Pour en profiter, vous devez payer une cotisation mensuelle de 14 €.

 

La formule INTÉGRALE

La cotisation mensuelle à payer pour bénéficier de cette formule est de 19 €. 75 % des frais médicaux courants et des frais chirurgicaux sont pris en charge. Elle inclut les soins, les consultations et les visites. Le must avec la formule INTÉGRALE, c’est qu’elle rembourse les soins de prévention jusqu’à 30 €. La prise en charge des assistances peut atteindre 300 €.

 

La formule INTÉGRALE +

C’est la formule la plus complète proposée par Santors qui coûte 35 €/mois. En optant pour ce forfait, vous bénéficiez d’un remboursement de 100 % des frais médicaux courants et des frais chirurgicaux. La formule INTÉGRALE + se démarque des autres offres par l’option « Capital décès » à hauteur de 300 €. Découvrez tous les détails en allant directement sur le site.

 

Les conseils pour bien choisir une mutuelle santé

Avant de choisir une mutuelle santé pour votre chat, vous devez faire des comparaisons. Pour ce, plusieurs points sont à prendre en compte, dont les tarifs, l’âge limite accepté par la compagnie d’assurance, les exclusions, etc.

 

Le tarif

On parle ici du montant des cotisations mensuelles. Il est à préciser que celui-ci varie selon la formule que vous choisissez. L’importance des garanties influence également le coût de la police d’assurance.

 

L’âge limite du chat

Nombreuses sont les compagnies d’assurance qui imposent une limite d’âge pour les chats à assurer. Un chat peut être couvert à partir de son 3ème mois. Cependant, il existe des assureurs qui n’acceptent pas les chats plus de 8 ans.

 

Les exclusions

Avant de signer un contrat de mutuelle santé pour votre chat, lisez attentivement le contrat en insistant sur les clauses d’exclusion. Optez pour la compagnie d’assurance qui rembourse une longue liste d’actes vétérinaires.

 

Le délai de carence

Le délai de carence est un point important à prendre en compte lors du choix d’une mutuelle santé pour un chat. C’est la période entre la signature du contrat et le diagnostic d’une maladie ou d’un accident. Pendant le délai de carence, l’assureur n’offre pas de prise en charge.

 

Le plafond de remboursement

C’est peut-être le facteur le plus important dans le choix d’une une mutuelle santé chat. Sachez qu’un remboursement peut aller de 700 € à 2000 €/an, voire plus.

Bien qu’il s’agisse d’une maladie très rare chez les chats, le tétanos peut être fatal à votre boule de poils. Offrez-lui les meilleures préventions et les traitements les plus efficaces. La souscription à une mutuelle reste toujours la solution la plus fiable pour réduire les dépenses liées aux frais vétérinaires.