Accueil > Soins animaux > Une pathologie fréquente chez le chat : la parvovirose

Une pathologie fréquente chez le chat : la parvovirose

Qu’est-ce que la parvovirose du chat ?

La plupart des propriétaires de chat ne sont pas au courant de l’existence de cette maladie. Pourtant elle est l’une des plus fréquentes pouvant atteindre les félins.

La parvovirose est une pathologie infectieuse provoquée par un parvovirus lié au parvovirus canin. Ce dernier s’attaque au système immunitaire du félin dans le but d’affaiblir ses globules blancs. Cela diminue les défenses de l’animal et augmente les risques que celui-ci contracte d’autres infections susceptibles engendrer des complications. Sa facilité de transmission fait d’elle une maladie grave qui nécessite des soins particuliers. De plus, elle peut facilement entraîner la mort du félin si des mesures ne sont pas prises à temps.

La parvovirose du chat est aussi connue sous le nom de typhus ou encore panleucopénie infectieuse féline. Après l’apparition des symptômes et la confirmation du diagnostic, il est vivement conseillé d’isoler le chat infecté, non seulement  pour lui faire suivre un traitement adapté, mais surtout pour éviter qu’il ne transmette la maladie à d’autres chats.

 

Comment un chat attrape-t-il la parvovirose ?

La contamination se fait par contact avec des déjections et fluides corporels de chats infectés. Dans certains cas, il suffit juste que votre chat renifle des déjections pour être contaminé.  Si un félin contaminé mord ou lèche un autre chat, il y a de grandes chances que l’animal sain contracte le virus.

Un chien infecté par le parvovirus peut également contaminer un chat. D’ailleurs, c’est l’un des facteurs qui provoquent le typhus. Par contre, un chat infecté ne peut pas transmettre le typhus à un chien.

La parvovirose du chat est dangereuse et très contagieuse. En effet, le virus contracté détruit les cellules du chat. Ce dernier existe sous trois formes distinctes. La première forme du typhus, ou typhus subaigu, est la moins grave de toutes. Le typhus sous forme aiguë touche davantage les chatons et les jeunes adultes, mais pas de panique, il est possible de le guérir. La forme suraiguë du typhus quant à elle ne touche que les chats non vaccinés et peut être mortel pour le chat. C’est la forme la plus grave de la maladie.

Le parvovirus est très résistant et peut se fixer sur les vêtements et les tapis. C’est également l’un des modes de transmission les plus fréquents de la parvovirose. Dans le cas où le virus est contracté pendant la grossesse, la chatte peut le transmettre à sa portée. Les chatons sont nés avec des anomalies irréversibles.

Le risque d’exposition d’un chat à cette pathologie varie aussi selon l’âge de l’animal. Avec l’âge le système immunitaire s’affaiblit, ce qui réduit la résistance de l’animal par rapport au infections de manière générale.

 

Les symptômes de la parvovirose

La durée d’incubation est de deux à sept jours, suite auxquels certains symptômes commencent à se manifester. Cette pathologie présente quelques signes caractéristiques : une diarrhée chronique, des vomissements, de la fièvre, une perte d’appétit et de poids, une déshydratation, et de la fatigue. Ces symptômes sont dus au virus qui attaque les cellules de la moelle osseuse et ceux de la paroi intestinale.

Si le chat infecté est encore jeune, le cerveau et la rétine peuvent être attaqués par la même occasion. Si votre chat est plus faible que d’habitude, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire. Pour confirmer le diagnostic, il sera nécessaire de faire une prise de sang. Si le chat est effectivement infecté par la parvovirose, on constatera avec les résultats de la prise de sang une baisse du taux de globules blancs.

 

Les traitements qui existent

Il n’existe pas de traitement spécifique pour cette maladie. Le vétérinaire prescrit un traitement symptomatique qui aura pour objectif de calmer les symptômes et améliorer le confort du chat. Il peut par la même occasion prescrire des antibiotiques pour empêcher l’infection de se développer. Les félins infectés sont généralement hospitalisés afin de pouvoir assurer leur hydratation et leur faire suivre un régime alimentaire adapté.

L’unique véritable manière de prévenir la parvovirose est la vaccination. Celle-ci est efficace à 100% pour protéger votre compagnon contre ce virus potentiellement mortel. Parmi les autres gestes qui existent pour prévenir la parvovirose, toutefois bien moins efficaces, il est vivement conseillé d’assurer la propreté de votre foyer. En cas d’infection, il sera nécessaire de procéder à la désinfection de votre à l’aide d’eau de javel. Ceci vous permettra de ne pas transporter le virus partout où vous allez, et ainsi éviter d’infecter d’autres chats.

Il est important de savoir qu’après le traitement, le chat ne souffre plus de la maladie, mais reste porteur du virus pendant près de six semaines, ce qui veut dire qu’il sera encore contagieux.

 

L’intérêt d’une mutuelle santé spécial chats

Une mutuelle santé spécial chat vous aidera à alléger vos dépenses tout en offrant tous les soins nécessaires à votre chat. La vaccination, les vermifuges, le traitement des parasites et les consultations peuvent être pris en charge lorsque vous disposez d’une mutuelle. Vous pourriez ainsi garantir la santé et le bien-être de votre animal de compagnie tout au long de l’année et affronter les imprévus en toute sérénité.

Selon le forfait choisi, vous pourrez bénéficier de la prise en charge d’actes vétérinaires liés à la prévention, l’hospitalisation ou encore les accessoires de tous les jours dont peut avoir besoin votre compagnon. Mais comment choisir la formule idéale parmi toutes celles qui existent sur le marché à l’heure actuelle ? Tout simplement en faisant appel à un comparateur d’assurance animale en ligne. Les experts en mutuelle santé chat Santors sont là pour vous aider : réalisez un devis dès aujourd’hui.