Accueil > Phytothérapie > Pissenlit, un allié détox pour votre foie

Pissenlit, un allié détox pour votre foie

Utilisation du pissenlit

Dans la plupart des cas, l’intégralité de la plante est séchée juste avant qu’elle ne fleurisse. Celle-ci est ensuite conditionnée sous forme de supplément. Mais le pissenlit se consomme autrement qu’en supplément ou en infusion.

Celui-ci peut être préparé avec de la salade ou des légumes. On peut également faire du jus avec cette plante et ses racines peuvent être aussi grillées et bues comme du café. Ajoutez du miel aux infusions pour plus de saveur.

 

Le pissenlit, un allié détox pour votre foie et votre organisme

Le pissenlit contient de la taraxine d’où son goût amer à la consommation. C’est ce principe actif qui lui prodigue les facultés à stimuler la sécrétion de la bile et à améliorer la digestion. L’organisme arrive à mieux digérer les graisses ! Si le sujet a aussi quelques troubles d’appétit, le pissenlit peut stimuler cette envie.

Les vertus diurétiques du pissenlit lui permettent de détoxifier complètement l’organisme. Après avoir nettoyé les organes et évacué les toxines, en activant la sécrétion de la bile et en excitant le foie, le pissenlit détruit les calculs biliaires et rénaux. Ces déchets sont éliminés de l’organisme à travers l’urine.

L’hypercholestérolémie et la constipation sont aussi traitées par le pissenlit. Notons que le pissenlit est aussi efficace pour prévenir les maladies hépatiques.

 

Autres bienfaits du pissenlit

En plus d’être un allié de taille dans le nettoyage et la détox de l’organisme, le pissenlit est aussi la solution idéale pour atténuer les menstruations douloureuses. Il aide également l’organisme à mieux assimiler le fer et donc à favoriser les traitements de l’anémie. D’après des études menées en Asie, le pissenlit est efficace pour traiter certaines formes de cancer comme le cancer du sein.

Étant capable de diminuer le taux de glycémie dans le sang, cette plante contribue aussi à combattre le diabète. L’hypertension artérielle est aussi traitée par le pissenlit grâce à ses propriétés diurétiques. Le pissenlit peut également venir à bout de plusieurs troubles cutanés comme la dermatose.

 

Utilisations et doses recommandées

Les racines et les feuilles du pissenlit possèdent leurs propres vertus. Combinées, elles procurent plus de bienfaits et de résultats ! Cette combinaison traite en même temps le foie et les reins. Il est néanmoins indiqué de ne pas dépasser la dose quotidienne de 15 grammes de racines et 30 grammes de feuilles.

Les racines du pissenlit se prennent soit en teinture, soit en décoction ou en extrait. Pour ces derniers (comprimés ou gélules), la dose est entre 750 mg et 1 250 mg, à prendre 3 fois dans la journée. S’il s’agit d’une décoction ou d’une tisane, faites chauffer, jusqu’à ébullition, environ 5 grammes de racines de pissenlit durant une dizaine de minutes (à ingurgiter 3 fois dans la journée).

Pour les feuilles, infusez environ 10 grammes dans 0,15 litre d’eau que vous pouvez boire, au maximum, 3 fois dans la journée. Buvez 3 cuillères à soupe s’il s’agit d’extrait liquide de feuille de pissenlit. S’il s’agit d’une teinture, il est conseillé d’en consommer 5 ml trois fois dans la journée.

Pour accroître l’efficacité de la cure détox, associez le pissenlit avec des radis noirs ou le chardon-Marie. Cette composition participe énormément à la protection des cellules hépatiques.

 

Conseils d’utilisation et contre-indications

Bien que cette plante présente des bienfaits indéniables, certaines précautions sont à prendre avant de suivre un traitement à base de pissenlit :

  • Les personnes présentant des cas de calculs biliaires doivent consulter un médecin avant d’utiliser le pissenlit ou ses extraits.
  • Le pissenlit est indiqué pour les cures de courte durée, au retour de nouvelles saisons ou suite à une consommation excessive d’aliments.
  • Une femme enceinte ou allaitante ne peut pas utiliser le pissenlit comme cure de détox. Il est aussi contre-indiqué en cas de maladie rénale ou cardiaque.

Demandez l’avis du médecin si vous êtes allergique aux astéracées.

 

Quelques aliments pour compléter votre cure détox

On utilise généralement son jus pour nettoyer le foie, sans jamais dépasser 100 ml. Ne dépassez donc pas 1 cuillère à soupe, 2 à 6 fois par jour. Si son goût naturel ne vous plaît pas, prenez-le sous forme de poudre ou de gélules. Vous pouvez également l’additionner à d’autres aliments afin de le rendre plus efficace.

 

L’artichaut

Cette plante favorise la sécrétion biliaire. L’artichaut stimule le foie et facilite la digestion. Il prévient et guérit les troubles digestifs. Pour le traitement, prenez 2 g de feuilles séchées en infusion, à raison de trois prises par jour.

 

Le boldo

Les feuilles de boldo contiennent une huile essentielle riche en eucalyptol et en alcaloïdes capables d’optimiser la digestion. Cette huile essentielle stimule la sécrétion de la bile et facilite l’évacuation des déchets jusqu’à l’intestin.

Préparation et mode d’emploi : prenez 1 g de feuilles séchées, infusez-les pendant 10 minutes dans une tasse d’eau bouillante (ou si vous en avez, utilisez un sachet-dose). Buvez une tasse toujours avant chaque repas !

 

Le citron

Cet agrume soulage efficacement notre foie. En mangeant du citron, la production de la bile est stimulée. La décomposition des graisses et leur évacuation facilitent la digestion. Les propriétés diurétiques du citron augmentent également l’activité rénale et aident à l’élimination des toxines. La cure de citron (de préférence bio) s’étale sur 21 jours, surtout si vous souffrez de fatigue chronique.

Aucun effet secondaire grave n’a été rapporté pour le pissenlit. Toutefois, consommé à forte dose, il peut provoquer des brûlures d’estomac, des vomissements et des diarrhées. Si ces cas apparaissent, rendez-vous immédiatement chez le médecin. Souscrivez à une mutuelle santé pour bénéficier d’un remboursement de vos frais médicaux. Santors vous aide à faire le bon choix !

 

Sources

https://lyftonomie.fr/blog/pissenlit/