Accueil > Innovation médicale > Quand Google s’attaque au diabète

Quand Google s’attaque au diabète

L’historique du projet

Au-delà de ses intérêts professionnels, Google et Norvatis se lance dans cette prouesse technologique, afin de faciliter le quotidien des diabétiques.

 

Un potentiel à exploiter pour Google

L’intérêt de Google pour la recherche et au développement n’est pas dû au hasard. Ce géant américain se concentre sur ce projet en raison de son potentiel.

D’après le responsable du San Francisco Bay Area Chapter, à l’American Diabetes Association, il s’intéresse à la création des lentilles pour des raisons financières. Effectivement, le marché sur la gestion du diabète est devenu très dynamique. En 2012, il représente 245 milliards de dollars.

Google n’agit pas seul. Alcon, la filiale du groupe pharmaceutique suisse Norvatis l’accompagne Google à réaliser ce bijou technologique.

 

Un projet facilitant la vie des diabétiques

Le géant américain n’est pas seulement aspiré par des intérêts purement lucratifs. Il se lance dans cette quête, afin de faciliter la vie des personnes diabétiques. Rappelons que le quotidien des patients est moins évident. Tout simplement parce qu’ils sont obligés de contrôler en permanence leur taux de glycémie. Leur maladie les impose de se déplacer dans les centres de vérification pour se faire piquer le doigt. À défaut de surveillance, ils risquent de développer des maladies graves, comme : 

  • Atteintes nerveuses
  • Cécité
  • Problèmes rénaux
  • Troubles cardio-vasculaires

Grâce aux lentilles de contact intelligentes, les personnes diabétiques connaissent rapidement leur taux de glycémie, sans se percer le doigt. Par conséquent, ils vont savoir le bon moment de consommer du sucre (en cas d’hypoglycémie), ou encore de s’injecter de l’insuline (une hormone régulatrice de glycémie dans le sang).

 

Les caractéristiques des lentilles

Les lentilles de contact de Google sont innovantes. Malheureusement, elles suscitent le doute chez certains scientifiques.

 

Les spécificités des lentilles de contact

Les lentilles de contact de Google disposent d’un capteur de glucose qui permet de mesurer le taux de sucre grâce aux larmes. Pour les utiliser, il suffit de les appliquer dans les yeux. Au même titre que les objets connectés, elles sont aussi équipées de : 

  • Antenne qui transmet les mesures à d’autres appareils électroniques, comme les tablettes, les ordinateurs ou les smartphones.
  • Micropuce de la taille d’une paillette (très fine qu’un brin de cheveux)
  • LED minuscule (dispositif d’alerte) qui s’allume en cas d’élévation du taux de glycémie

 

Les limites des lentilles

Malgré leurs prouesses techniques, les lentilles de contact présentent quelques failles. Le problème n’est pas le moindre. Effectivement, la concentration de glucose dans le sang et celle qui est dans les larmes peuvent être inadéquates.

Malgré ce problème, Google ne compte pas en rester là. Le géant américain propose aux diabétiques d’autres dispositifs qui peuvent améliorer leur quotidien.

 

Les autres dispositifs lancés par Google

À part son projet de créer des lentilles de contact intelligentes, Google envisage de lancer un autre dispositif à destination des personnes diabétiques. Il s’agit d’un objet connecté, de la taille d’un simple pansement.

Comme les lentilles, ce dispositif évite aux patients de se faire percer le doigt. En seulement quelques minutes, ils pourront mesurer leur taux de glycémie, sans se déplacer dans les centres de soins.

Bien évidemment, le géant américain n’agit pas seul. Il travaille en étroite collaboration avec l’entreprise Dexcom, spécialisée dans la conception de matériel et équipement pour les personnes diabétiques.

 

Remboursement des objets connectés

La sécurité sociale rembourse l’achat des objets connectés, à condition de : 

  • Présenter une prescription médicale
  • Prouver que l’objet figure dans la liste des prestations et des produits remboursables

Pour bénéficier d’un meilleur remboursement, souscrivez à une mutuelle. Santors vous aide à trouver la bonne.

 

Conclusion

Google s’intéresse depuis quelque temps à la recherche et au développement. Son intérêt avait porté ses fruits, car il avait conçu avec le groupe pharmaceutique Novatis des lentilles de contact intelligentes. Ces objets permettent de mesurer le taux de glucose en temps réel. Malheureusement, ce projet présente des failles.

Heureusement, il existe d’autres dispositifs alternatifs, comme le patch, le pansement… Actuellement, ces objets sont en cours de test. Mais les fabricants envisagent de le commercialiser prochainement. Une affaire à suivre…