Accueil > Les médicaments > Dossier complet sur la prise de la mélatonine

Dossier complet sur la prise de la mélatonine

La mélatonine : qu’est-ce que c’est ?

Pour les non-initiés, il faut savoir que la mélatonine n’est pas un médicament. Certes, il existe bien des formes médicamenteuses ou encore en compléments alimentaires de la mélatonine. Seulement, à la base, il s’agit d’une hormone produite par le corps de façon naturelle. D’ailleurs, la mélatonine est aussi appelée hormone du sommeil.

C’est à partir de la sérotonine, ou hormone du bien-être, qu’elle est sécrétée. Comme son nom l’indique, l’hormone du sommeil régule le cycle du sommeil. Il a donc pour rôle de contrôler le rythme du corps par rapport au jour et à la nuit. C’est cette hormone qui fait que vous êtes fatigué le soir et que vous vous réveilliez le matin. 

On peut dire avec certitude qu’il y a bien une relation entre la lumière et la production de mélatonine. Après tout, de la lumière dépend la production de cette dernière ! En effet, votre taux de mélatonine augmente pendant la nuit quand la lumière diminue. Ce même taux atteint son apogée entre minuit et deux heures du matin. C’est ainsi que la phase du sommeil profond se produit. 

Par la suite, au fur et à mesure que le soleil se lève, votre taux de mélatonine diminue et vous amène indubitablement au réveil.

 

Quels sont les effets de l’hormone du sommeil ?

De nombreuses études ont permis de déterminer les effets de la mélatonine sur le corps. Bien entendu, ses effets se focalisent essentiellement sur le sommeil dans sa globalité.

Tout d’abord, l’hormone du sommeil peut réduire le temps de sommeil. Cela se produit souvent quand vous luttez contre le sommeil la nuit. Même en étant fatigué, il est impossible de mettre fin aux tracas et pensées qui viennent vous submerger. Le sommeil ne viendra tout simplement pas à cause de cet état d’angoisse ! Dans ce cas, prendre de la mélatonine, soit en médicament, soit en tant que compléments alimentaires peut se révéler très intéressant. 

Les chercheurs ont pu ainsi déterminer les bienfaits d’un haut niveau de mélatonine la nuit. Un taux assez élevé de cette hormone est tout simplement essentiel pour vous aider à vous endormir, mais aussi pour la qualité du sommeil en générale. 

 

Plus de détails sur le biorythme

Pour bien comprendre le fonctionnement et l’importance de la mélatonine, il est important d’approfondir la question du biorythme du corps. Sachez que le rythme naturel du sommeil suit une certaine logique biologique. Heureusement, l’évolution biologique de notre corps n’a pas changé en un millénaire. Deux hormones gèrent l’activité de notre sommeil dans sa globalité : la mélatonine et le cortisol.

Le matin, vers 7 heures, le taux de cortisol (hormone du stress) augmente considérablement et vous pousse à vous réveiller. Cet antagoniste à la mélatonine vous garde éveillé toute la journée. Bien entendu, le taux de cette hormone diminue au fur et à mesure que le soleil se couche. En parallèle, le taux de mélatonine (hormone du sommeil) augmente au fur et à mesure que la lumière disparaît. Le soir venu, vous vous sentez fatigué et vous vous endormez une fois couché.

La lumière est donc la pierre angulaire du fonctionnement des hormones. Les deux contribuent au bon fonctionnement de l’horloge biologique interne ! D’ailleurs, cette dernière (horloge de 24 heures) est aussi appelée rythme circadien. 

Notons qu’il n’y a pas que la mélatonine et le cortisol qui dépendent de l’horloge interne. En effet, de nombreuses hormones sont influencées par ce rythme. On parle d’hormones responsables du système immunitaire, des performances intellectuelles ou encore de la tension artérielle. De votre horloge interne dépend donc de votre vitalité, mais pas seulement de votre sommeil !

 

L’importance du sommeil

Dormir n’est pas du tout une perte de temps. Chose que de nombreuses personnes pensent sincèrement. Ce qui est compréhensible sachant que vous n’êtes actif et n'atteignez vos objectifs que lorsque vous êtes réveillé. Seulement, il serait naïf de croire qu’une chose indispensable au corps soit inutile. En effet, pendant le sommeil, le corps fait littéralement des miracles.

D’une manière générale, le sommeil agit de manière bénéfique sur la fonction cérébrale, le système immunitaire, ainsi que le métabolisme dans sa globalité. Raison pour laquelle vous ne vous sentez plus vous-même quand vous manquez de sommeil.

Si vous ne dormez pas au bout de 24 heures, 6 % du glucose n’atteignent plus le cerveau et votre cortex préfrontal. Ce qui est une catastrophe sachant que vos capacités de réflexion, de décision ainsi que l’interaction sociale dépendent en partie de ces deux organes vitaux. 

Vous l’aurez compris, si vous dormez peu, vous serez obligatoirement de mauvaise humeur et vous prendrez toujours de mauvaises décisions ! 

En outre, pendant votre sommeil, les informations recueillies par votre cerveau pendant la journée sont triées. On peut même dire que pendant que vous dormez, votre cerveau se réinitialise ! Si vous ne passez pas par cette étape, vous serez tout simplement incapable de fonctionner avec vos pleines capacités. 

Aussi, pour pleinement profiter des bienfaits réparateurs du sommeil, il ne faut pas miser sur la quantité, mais la qualité. Ici, c’est donc la qualité du sommeil qui prime ! Le but est donc de bien dormir et non de dormir plus longtemps.

Heureusement, la qualité du sommeil peut être mesurée de plusieurs façons notamment par le REM ou Rapid Eye Mouvement ou encore par la proportion de phases de sommeil profond. C’est donc la qualité du sommeil qui détermine si vous vous réveillez en forme ou avec des cernes sous les yeux !

 

Faut-il prendre de la mélatonine ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, prendre de la mélatonine peut être une excellente alternative si vous avez un sommeil lourd. D’ailleurs, cette pratique est de plus en plus en vogue en France. Seulement, vous ne pouvez pas prendre cette hormone comme bon vous semble.

Que ce soient les médicaments ou en tant que complément alimentaire, la mélatonine doit être prise de manière spécifique.

 

Les médicaments

Concernant la mélatonine en médicaments, elle n’est délivrée que sous ordonnance médicale. Elle est généralement dosée à 2 mg pour chaque comprimé. En outre, ce type de médicament est réservé aux séniors de plus de 55 ans ayant certaines difficultés à s’endormir, avec des réveils nocturnes ou bien des réveils précoces.

Généralement, la prise de ce médicament se fait 30 minutes avant d’aller dormir. Soulignons que ce médicament n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale. Si vous voulez bénéficier d’un remboursement à ce sujet, souscrire à une mutuelle santé qui vous aidera à réaliser des économies très intéressantes. Notons que la mélatonine coûte environ 30 euros la boîte de 30 comprimés.

 

Les compléments alimentaires

Vous verrez également la mélatonine sous forme de compléments alimentaires sur le marché. Cette forme est plus faiblement dosée par rapport au format médicamenteux. 

Contrairement aux médicaments, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir une ordonnance pour ce type de complément alimentaire. Il est néanmoins indispensable qu’un médecin confirme le retard de phase de sommeil via un agenda. Après tout, le retard de phase en question peut s’agir d’un autre trouble.

Ce qui fait que la prise de la mélatonine en complément alimentaire risque plutôt de dérégler le sommeil qu’autre chose. Après tout, ce complément alimentaire a pour principal objectif de vous endormir et de vous réveiller plus tôt ! 

Notons tout de même que la prise de ce complément alimentaire est régie par la loi française. La réglementation française recommande une prise de 1 mg/jour. Ce type de compléments alimentaires est souvent associé aux plantes sédatives comme la passiflore ou encore la valériane afin de traiter une insomnie légère.

En outre, ces compléments alimentaires sont déconseillés pour certaines personnes. L’Agence nationale de sécurité sanitaire en déconseille la prise aux enfants, aux adolescents, aux personnes souffrant d’une maladie inflammatoire (rectocolite hémorragique, maladie de Crohn, rhumatoïde…), aux femmes enceintes et allaitantes. Si vous suivez un traitement médicamenteux, demandez d’abord un avis médical. 

Concernant la prise de ces compléments alimentaires, il suffira de la faire 3 à 4 heures avant l’endormissement. Par exemple, si vous dormez vers 2 à 3 heures du matin, vous devez prendre le complément alimentaire vers 11 heures du soir.

Bien entendu, certains ajustements sont à faire en fonction de la réaction de l’individu. Il se peut que la réaction soit perçue plus tôt ou plus tard.

 

La mélatonine et le décalage horaire

Le décalage horaire peut être un véritable fléau, surtout pour les bourlingueurs et ceux qui doivent souvent se déplacer à l’étranger pour le travail. On ne le sait que trop, le sommeil est la principale victime de ce décalage ! Certes, la mélatonine peut être une bonne alternative pour régler le problème du sommeil, mais seulement dans certains cas :

  • Si le retard de phase de sommeil est dû à de mauvaises habitudes (usage d’écran ou coucher tardivement)
  • Si la personne souffrant d’insomnie a plus de 55 ans et se réveille trop tôt
  • Si la personne souffre de la maladie de Parkinson ou de démence, la mélatonine stabilise alors le sommeil.

 

D’une manière générale, la mélatonine fait partie des hormones importantes pour la bonne santé du corps. Seulement, pour la prise de compléments alimentaires ou de médicaments, il est indispensable de toujours demander l’avis de son médecin traitant.