Accueil > Les médicaments > Tout savoir sur le Tiorfan : formes, précautions d’emploi, contre-indication

Tout savoir sur le Tiorfan : formes, précautions d’emploi, contre-indication

Pour quelles pathologies le Tiorfan est-il prescrit ?

C’est un médicament ant-diarrhéique utilisé pour traiter les symptômes des diarrhées aigües. Son action principale est de réduire les sécrétions intestinales et favoriser la réhydratation orale. Ce médicament est plus efficace en respectant des mesures de compléments diététiques.

 

Quels sont les posologies et les modes d’administration ?

Le Tiorfan se présente sous 3 formes distinctes :

  • Tiorfan Adulte 100 mg en gélule (plaquette de PVC PVDC aluminium) : boîte de 20 gélules
  • Tiorfan Enfant 30 mg en poudre : boîte de 30 sachets
  • Tiorfan Nourrisson 10 mg en poudre : boîte de 16 sachets.

 

Mode d’administration

Quelles que soient les formes du Tiorfan, ces médicaments s’administrent par voie orale.

 

Posologies

Il est important de respecter les doses prescrites et la forme de médicament à prendre. Les gélules sont réservées uniquement aux adultes. Les poudres peuvent être administrées directement sous cette forme ou diluées (dans l’alimentation, verre d’eau, biberon, jus de fruit) pour faciliter l’ingestion.

Les doses usuelles recommandées sont :

Pour l’adulte : 01 gélule, de préférence au début des 3 repas principaux du jour. Mais vous pouvez également prendre 01 gélule dès l’apparition des symptômes puis continuer la prise avant chaque repas.

Chez l’enfant, la première dose peut être prise d’emblée. Ensuite, les prochaines prises se feront au moment du repas. Le premier jour, 04 doses sont autorisées au maximum. Les prochains jours, 3 doses sont suffisantes (matin, midi et soir).

  • Chez l’enfant de plus de 27 kg : 2 sachets de Tiorfan 30 mg par prise
  • Chez l’enfant de 13 à 27 kg : 1 sachet de Tiorfan 30 mg par prise
  • Chez l’enfant de 9 à 13 kg : 2 sachets de Tiorfan 10 mg par prise
  • Chez les nourrissons de moins de 9 kg : 1 sachet de Tiorfan 10 mg par prise.

Pour tous les âges, le traitement doit durer au maximum 7 jours. Le traitement peut être arrêté lorsque les selles reviennent à la forme normale.

 

Quels sont les effets indésirables du Tiorfan ?

Comme tout médicament, quelques effets indésirables sur certains patients ont été enregistrés :

  • Vomissement
  • Fièvre
  • Trouble respiratoire.

Dans de rares cas :

  • Affection de la peau
  • Affection du tissu sous-cutané
  • Rash
  • Érythème
  • Érythème polymorphe
  • Œdème de la langue, de la face, de la paupière ou de la lèvre
  • Angioœdème
  • Urticaire
  • Érythème noueux
  • Prurit
  • Prurigo.

Si vous présentez l’un des effets indésirables cités, arrêtez immédiatement le traitement et informez votre médecin ou votre pharmacien.

 

Quelles sont les mises en garde et les précautions à prendre avant l’utilisation de Tiorfan ?

Ce médicament est recommandé pour le traitement des diarrhées aigües. Les données pour un traitement d’une diarrhée chronique sont insuffisantes. En cas de diarrhée chronique, vous devez donc consulter votre médecin pour adapter un traitement.

Pendant la durée du traitement au racécadotril, il est important de s’hydrater correctement.

Dans les cas suivants, tenez votre médecin informé :

  • Si votre diarrhée persiste plus de 6 jours de façon permanente, informez votre médecin pour réadapter un nouveau traitement.
  • Si vous remarquez une présence de sang ou de glaires dans vos selles
  • Si des fièvres ou vomissements apparaissent.

 

Dans quels cas faut-il interrompre le traitement par Tiorfan ?

Le traitement par racécadotril doit être interrompu dans les cas suivants :

  • Présence d’un signe de dysenterie aiguë
  • Apparition de cas d’angioœdème, associé à un trouble respiratoire
  • Apparition d’un œdème du visage, des lèvres ou des extrémités
  • En cas de vomissements prolongés, la biodisponibilité peut être réduite.

 

Autres conseils d’utilisation

Chez le nourrisson allaité exclusivement, l’allaitement doit bien se poursuivre pendant tout le délai de traitement.

Si votre enfant n’est pas allaité, il existe des solutions de réhydratation disponibles en pharmacie. Cette solution est à prendre régulièrement pendant la durée du traitement. Pendant le début du traitement, il est recommandé de privilégier la prise de la solution de réhydratation (les premières 3 à 4 heures et le premier jour). Ensuite, vous pouvez reprendre son alimentation habituelle comme son lait, même si la diarrhée persiste encore.

 

Insuffisance hépatique et cardiaque

Pour les patients présentant des insuffisances hépatiques et cardiaques, une surveillance stricte est recommandée. Les données étant limitées, la prudence est toujours de mise afin d’éviter des effets indésirables.

 

Fertilité, grossesse, allaitement

Les données sur ces situations sont insuffisantes. Mais il est important de prendre des précautions.

 

Grossesse

Même en l’absence de données précises, la prudence est toujours à privilégier. Il est donc préférable de ne pas prendre ce médicament au cours de la grossesse. En cas de nécessité, référez-vous aux conseils de votre médecin pour évaluer le rapport bénéfice-risque.

 

Allaitement

Les études n’ont pas à ce jour démontré le passage de racécadotril dans le lait maternel. En raison de l’immaturité du système digestif d’un nouveau-né, l’utilisation du médicament est déconseillée.

 

Personnes âgées de plus de 55 ans

Les seniors peuvent prendre ce médicament dans la dose normale d’administration comme pour les adultes. En cas de maladie chronique, il est important cependant d’informer le médecin traitant avant la prise de ce médicament.

 

Contre-indications du Tiorfan

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

  • Un antécédent d’angioœdème même sans rapport avec le traitement par racécadotril
  • L’utilisation de ce composant avec des inhibiteurs de l’enzyme de conversion ou IEC
  • Une intolérance au lactose pour le Tiorfan 100 mg. Le traitement avec ce médicament est déconseillé pour les personnes ayant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp.
  • Suite à une diarrhée due à une consommation d’antibiotiques, ce médicament ne doit pas être utilisé.

 

Que faire en cas d’oubli ?

Si vous oubliez de prendre ce médicament, attendez la prochaine prise, sans doubler la dose.

 

Que faire en cas de surdosage ?

Les données concernant le surdosage n’ont pas rapporté des cas d’effets indésirables. Mais en cas de surdosage, notamment chez les enfants et le nourrisson, prévenez immédiatement votre médecin.

 

Les génériques de Tiorfan

Les principes actifs de ce médicament sont le Racécadotril. Les excipients à effets notoires pour Tiorfan 100 mg sont le Lactose monohydraté.

Les autres excipients pour le Tiorfan 100 mg gélules : amidon de maïs prégélatinisé, Magnésium stéarate et Silice colloïdale anhydre. L’enveloppe de la gélule est composée de : Gélatine, Titane dioxyde, Fer oxyde jaune

 

Les autres excipients pour Tiorfan 30 mg et 10 mg

Les autres excipients sont le Saccharose, silice et polyacrylate.

Pour l’arôme abricot :

  • Vanilline
  • Gamma undecalactone et gamma nonalactone
  • Gomme arabique
  • Sorbitol
  • Allyle caproate
  • Citron
  • Néroli
  • Orange
  • Maltodextrine.

 

Les interactions du Tiorfan avec d’autres médicaments

L’interaction du racécadotril avec les IEC est déconseillée, car cette interaction augmente le risque d’angioœdème. Ces médicaments sont notamment :

  • Captopril
  • Enalapril
  • Lisinopril
  • Périndopril
  • Ramipril.

 

Comment conserver le Tiorfan ?

Le Tiorfan est à tenir hors de portée des enfants. Ne pas utiliser ce médicament après la date de péremption. La date de conservation de ce médicament est de 3 ans.

 

Quels sont les remboursements du Tiorfan ?

Les taux de remboursement varient en fonction de la forme de ce médicament.

 

Tiorfan 100mg, plaquette de 20 gélules (Liste II)

  • Prix hors honoraire de dispensation : 6.15 euros
  • Honoraire de dispensation : 1.02 euro
  • Taux de remboursement : 30 %

 

Tiorfan 30mg, boîte de 30 sachets (Liste I)

  • Prix de vente : 9.43 euros
  • Taux de remboursement : 30 %

 

Tiorfan 10mg, boîte de 16 sachets (Liste I)

  • Prix de vente : 7.56 euros
  • Taux de remboursement : 30 %

 

Où trouver le Tiorfan ?

Le titulaire de la mise en marché du médicament est BIOPROJET PHARMA (9 RUE RAMEAU, 75002 Paris). L’exploitant est le LABORATOIRE BIOPROJET PHARMA (9 RUE RAMEAU, 75002 Paris).

02 fabricants sont répertoriés :

  • LABORATOIRE SOPHARTEX (21 RUE DU PRESSOIR, 28500 Vernouillet)
  • FERRER INTERNATIONAL, SA (C/JOAN BASCULLA 1-9, 08190 San Cugat Del Valles, Barcelone)

Pour anticiper d’éventuels cas de diarrhées, il est important d’avoir du Tiorfan chez soi. En accompagnement au traitement, il est indispensable de respecter une alimentation saine et équilibrée. L’hydratation doit être optimisée pour compenser la perte d’eau durant la diarrhée.

Afin d’obtenir un remboursement optimal dans l’achat de ce médicament, avoir une bonne mutuelle est intéressante. Avec un taux de remboursement de 30 %, le reste à charge est encore élevé. En trouvant une mutuelle qui répond à vos besoins avec Santors, vous pouvez bénéficier d’un remboursement intégral sur l’achat du Tiorfan.