Accueil > Les médicaments > Alcool et antibiotiques : pourquoi il ne faut pas les mélanger

Alcool et antibiotiques : pourquoi il ne faut pas les mélanger

Qu’est ce que l’effet antabuse ?

Un seul type d’antibiotique est susceptible de provoquer une réaction chimique avec l’alcool. Il s’agit du métronidazole, un antibiotique et traitement antiparasitaire qui permet de lutter contre l’inflammation du gros intestin ou du côlon. Il est plus connu sous l’appellation Flagyl.

La réaction entre l’alcool et le Flagyl peut se présenter sous différents formes. Il est également appelé « effet antabuse ». Cette réaction peut provoquer : 

  • Un malaise général,
  • Des nausées,
  • Des vertiges,
  • Des palpitations,
  • Une douleur thoracique,
  • Des difficultés à respirer,
  • Des vomissements.

 

Pourquoi particulièrement le métronidazole ?

Durant les années 1960, les spécialistes ont remarqué des signes désagréables chez les patients qui prennent ce médicament et buvaient de l’alcool en même temps, et ce au moment  du lancement de cet antibiotique aux Etats-Unis. Ces symptômes les ont alors amené à conclure que ce produit n’est en aucun cas à mélanger avec de l’alcool.

Précisons qu’à cette époque, le métronidazole était prescrit comme traitement contre la dépendance à l’alcool. Il n’est désormais conseillé que pour traiter les irritations gastro-intestinales et certaines infections sexuellement transmissibles.

 

Le développement des effets secondaires

Toutefois, le mélange d’antibiotiques et d’alcool peut entraîner des effets indésirables pour le rétablissement du patient même en l’absence d’antabuse : 

  • Des troubles intestinaux : l’alcool accentue l’inflammation au niveau des intestins et de l’estomac qui est déjà favorisée par la consommation d’antibiotique. Dans les deux cas, ces deux produits troublent le fonctionnement de la flore intestinale et peuvent provoquer des diarrhées.
  • La saturation du foie : les molécules toxiques dans l’alcool sont transformées par le foie de sorte à les éliminer de manière progressive. Par ailleurs, le foie doit métaboliser les antibiotiques pour qu’ils soient efficaces. Par conséquent, la transformation des antibiotiques n’est pas prioritaire. Cela aura un impact sur leur efficacité.

Il vous est également fortement déconseillé de prendre des anti-inflammatoires, des antihistaminiques, des antidépresseurs et des somnifères avec de l’alcool.

Lorsque l’on mélange alcool et antibiotiques, divers effets secondaires sont à craindre (nausées, inflammations gastro-intestinales, palpitations, etc.). Il est très fortement conseillé de demander conseil à votre médecin en cas de doute et de lire attentivement la notice du médicament qui vous a été prescrit. Afin de bénéficier du meilleur remboursement possible de vos frais de santé, n’hésitez pas à faire appel au comparateur en ligne Santors pour trouver la mutuelle qui correspond le mieux à vos besoins.